L'actualité des rapports

Faire dialoguer la santé, l’agriculture, l’environnement et l’alimentation…

Santé – Agriculture – Environnement – Alimentation : quatre secteurs qui apparaissent naturellement interconnectés. Et pourtant, selon ce nouveau papier de recherche de la Toulouse School of Economics, la littérature actuelle ne les étudierait généralement que par binôme – agriculture et environnement, alimentation et santé… – et rarement en interrogeant les liens entre ces 4 thématiques. Autre constat sur la recherche actuelle : la question des relations entre les acteurs de ces secteurs (à travers les enjeux de gouvernance, de coordination, de relations de pouvoir…) est généralement peu traitée.

 

Pour dépasser ces limites, les auteurs de ce papier favorisent une approche sociologique, en utilisant le cadre conceptuel HAFEN – pour Health-Agriculture-Environment-Food Nexus – qui aide à mieux comprendre les organisations sociales et économiques des acteurs de l’alimentation, et facilite la convergence entre objectifs de santé, agricoles, alimentaires et écologiques. Le principe général du HAFEN repose sur la reconnaissance de l’interconnexion entre ces quatre disciplines, soumise à des dynamiques systémiques.

 

Les auteurs procèdent à une revue des études qui déploient ce cadre conceptuel sur les régimes alimentaires et la gouvernance/coordination des acteurs. Sur la question de l’évolution des régimes alimentaires, ils observent la relation complexe entre les représentations des consommateurs et leurs pratiques, ainsi que l’inertie importante des pratiques alimentaires, influencées par les routines, les normes, les contraintes de temps…

 

A la lumière de cette revue de littérature, ils avancent des priorités de recherche : comme par exemple la nécessité de mieux évaluer les consentements à payer pour une alimentation durable ainsi que le besoin d’identifier les déterminants qui font qu’un groupe social adhère ou non à des recommandations alimentaires.

 

En conclusion, plusieurs pistes méthodologiques sont énoncées, notamment concernant l’utilisation de données de plus en plus riches sur les pratiques des consommateurs, qui permettraient de mieux identifier les phénomènes qui, à l’instar de l’agroécologie par exemple, croisent les enjeux de santé, d’agriculture, d’alimentation et d’environnement.

Les dernières actualités

30 juillet 2020

Pour une relance bas-carbone

La relance économique peut-elle devenir un moteur de la transition écologique ? En deux minutes, Louise Kessler de l’Institut for Climate Economics explique comment 9 milliards d’euros d’investissements publics pourraient faire d’une pierre deux coups : relancer l’économie, et mettre la France […]

30 juillet 2020

Un secteur qui ne pédale pas dans la semoule

Saviez-vous que les Français pédalent sur 11 milliards de km chaque année et que cela rapporte 29.5 milliards d’euros, impacts indirects et induits compris ? L’Ademe dans cette infographie fait un état des lieux de l’économie du vélo et explore les […]

30 juillet 2020

Petit point sur les français et la réparation

On fait le point sur les comportements et avis des français sur le secteur de la réparation grâce à une étude de l’ADEME.