L'actualité des rapports

Les utopies du monde d’après : « same same but different »

Dans quelle mesure la crise sanitaire associée au COVID-19 a-t-elle modifié les aspirations des français ?

C’est à cette question qu’ont voulu répondre l’ObSoCo (Observatoire société et consommation) et l’ADEME via la seconde vague de leur Observatoire des perspectives utopiques publiée en juin. Initié en 2019, cet observatoire propose à un échantillon français (1 888 répondants) de se positionner sur 3 systèmes utopiques recomposés chacun à partir d’une quinzaine d’affirmations : l’utopie écologique, l’utopie sécuritaire et l’utopie techno-libérale.

Au premier abord, les choses n’ont pas vraiment bougé : 55% des Français continue de préférer l’utopie écologique aux 2 autres, soit le même pourcentage que l’an dernier, 31% penchent pour l’utopie sécuritaire (-1% par rapport à 2019) et 14% pour l’utopie techno-libérale (+1%)

En revanche, une analyse plus détaillée des résultats permet d’identifier plusieurs tendances intéressantes. Le sondage montre ainsi que l’utopie écologique attire davantage les catégories socioprofessionnelles les plus aisés et les jeunes générations que l’an passé. Des plus aisés également plus nombreux en 2020 à vouloir réduire leur consommation et leur temps de travail hebdomadaire, cette double tendance étant inverse pour les personnes des catégories plus modestes. De leur côté, les plus jeunes s’avèrent plus à l’aise avec le concept de décroissance : 12% des 18-24 ans contre 3% chez les 65-70 ans.

Plus troublant, l’enquête laisse entrevoir une porosité importante entre utopie écologique et utopie sécuritaire, dont les partisans se rejoignent notamment sur des questions d’autonomie du pays vis-à-vis de l’Union européenne et des institutions internationales, de préservation du patrimoine naturel et national, ou encore de protection des petits commerces.

Dernier point, en phase avec l’actualité de ces dernières années : sur le plan politique et économique, il ressort que la situation actuelle est insatisfaisante pour une grande majorité des répondants… De quoi donner du grain à moudre à nos politiciens.

Les dernières actualités

30 juillet 2020

Pour une relance bas-carbone

La relance économique peut-elle devenir un moteur de la transition écologique ? En deux minutes, Louise Kessler de l’Institut for Climate Economics explique comment 9 milliards d’euros d’investissements publics pourraient faire d’une pierre deux coups : relancer l’économie, et mettre la France […]

30 juillet 2020

Un secteur qui ne pédale pas dans la semoule

Saviez-vous que les Français pédalent sur 11 milliards de km chaque année et que cela rapporte 29.5 milliards d’euros, impacts indirects et induits compris ? L’Ademe dans cette infographie fait un état des lieux de l’économie du vélo et explore les […]

30 juillet 2020

Petit point sur les français et la réparation

On fait le point sur les comportements et avis des français sur le secteur de la réparation grâce à une étude de l’ADEME.