L'actualité des rapports

De l’huile de palme à toutes les sauces

Cette note d’analyse politique, rédigée par The International Council on Clean Transportation, une ONG de recherche sur la performance environnementale des transports, dresse un panorama géographique des facteurs susceptibles d’influencer la demande mondiale en huile de palme.

En Inde, par exemple, premier importateur mondial (10 mt en 2017), la croissance économique et démographique du pays engendre une explosion de la demande en huiles végétales alimentaires. À tel point que malgré une forte taxation (35 à 45%) à l’importation de ces denrées sensée favoriser la production locale, les importations, dont celles d’huile de palme, continuent à augmenter.

En Chine à l’inverse, les taxations à l’importation ont un impact sur les importations d’huile de palme, même si c’est de façon indirecte : en effet, c’est la forte taxation du soja américain annoncée en avril 2018 qui devrait entraîner une baisse de la production domestique d’huile de soja – fabriquée à partir de soja américain –  et par effet de vase communicant une augmentation des besoins en huile de palme.

Troisième cas enfin, en Europe : c’est ici la politique vis-à-vis des transports qui concentre les enjeux. En 2010, l’UE s’est fixé l’objectif que 10% de l’énergie utilisée dans les transports soit « renouvelable », ce qui a ouvert la voie au développement des biocarburants, parmi lesquels ceux à base d’huile de palme. Aujourd’hui, plus de la moitié des importations d’huile palme de l’UE sont destinées à la production de biocarburants, contre moins de 15% en 2008.

Finalement, le scénario business-as-usual du rapport prévoit une augmentation des importations de +50% entre 2017 et 2030, avec les conséquences environnementales qui vont avec, en particulier la déforestation.

Les dernières actualités

30 avril 2019

Il n’y a plus qu’à

France Stratégie, l’organe de prospective rattaché au Premier Ministre, vient de sortir un nouveau rapport sur « la valeur de l’action pour le climat », onze ans après la dernière édition. Celle-ci s’élèverait aujourd’hui à 58€ par tonne de CO2 équivalent*. Mais […]

30 avril 2019

« À voté »

Pour quoi vote ceux pour qui vous (allez) votez ? Plus précisément : sur les questions environnementales, pour quoi ont voté les eurodéputés français depuis 2014 ? C’est à cette question tant bien que mal d’actualité que répond cet observatoire […]

30 avril 2019

La cigale et la fourmi

Et si demain, les problèmes de fin de mois avaient moins à voir avec nos dépenses en euros qu’avec nos émissions de carbone ? Ce qui est de plus en plus sûr en tout cas, c’est que si l’on veut […]