L'actualité des rapports

Des céréales (peu) commodes…

40 millions de tonnes de blé français récoltées en 2019 : une année record. Mais une performance malheureusement en demi-teinte à la vue des prix proposés aux producteurs. C’est d’ailleurs l’ensemble des exportations de céréales européennes qui se trouve dans une situation très inconfortable du fait de la concurrence croissante des pays de la Mer Noire, où les standards économiques et sociaux sont loin d’être équivalents à ceux de l’Union Européenne (UE). Cette situation questionne à nouveau la « vocation exportatrice » de la France sur les céréales (blés, maïs, orge, avoine …), née dans les années 80.

C’est dans ce contexte, qu’Agriculture Stratégie – un think tank sur l’agriculture française – publie son dernier rapport sur la filière blé, qui met en exergue des signaux récents qui pourraient annoncer un changement de stratégie.
Premier indice, une volonté politique croissante, à l’image du récent discours du président E. Macron au G7, de réduire le déséquilibre européen historique entre une production céréalière conséquente et une faible production de protéines végétales (ou oléo-protéagineux : soja, colza, tournesol, pois ou féverole). La surface agricole n’étant pas extensible, le développement des productions d’oléo-protéagineux impliquerait une diminution de la production céréalière.

Par ailleurs, un mouvement de décommoditisation – au sens d’une stratégie de différenciation du produit où l’on cherche à mettre en avant ses spécificités – de la filière céréalière est en cours. À la clé pour les producteurs : la possibilité de s’extraire des cours mondiaux – référence pour les produits standardisés – et une reprise en main de la valorisation des produits. Avec pour conséquence, une agriculture française qui produirait – et exporterait – moins, mais mieux.

En conclusion, les auteurs invitent les acteurs de cette filière à ne pas s’opposer à ces tendances émergentes mais au contraire à les amplifier, notamment parce qu’elles permettent d’apporter des réponses aux nouvelles demandes sociétales.

Les dernières actualités

30 juillet 2020

Pour une relance bas-carbone

La relance économique peut-elle devenir un moteur de la transition écologique ? En deux minutes, Louise Kessler de l’Institut for Climate Economics explique comment 9 milliards d’euros d’investissements publics pourraient faire d’une pierre deux coups : relancer l’économie, et mettre la France […]

30 juillet 2020

Un secteur qui ne pédale pas dans la semoule

Saviez-vous que les Français pédalent sur 11 milliards de km chaque année et que cela rapporte 29.5 milliards d’euros, impacts indirects et induits compris ? L’Ademe dans cette infographie fait un état des lieux de l’économie du vélo et explore les […]

30 juillet 2020

Petit point sur les français et la réparation

On fait le point sur les comportements et avis des français sur le secteur de la réparation grâce à une étude de l’ADEME.