L'actualité des rapports

Des choux et des carottes

Cet article de recherche du journal Global Environmental Change réalise ce qu’on appelle une comptabilité par flux de matière à l’échelle de la société humaine : on considère le système « société humaine » et on regarde tout ce qui y rentre (biomasse, matière fossile énergétique, matière minérale et matière non-métallique) et tout ce qui en sort (excréments, émissions et déchets divers…).

Cela peut donner d’impression de sommer des carottes et des choux, mais c’est surtout une bonne vision de l’évolution du monde : le nombre annuel de tonnes mondialement prélevées à la nature a été multiplié par 12 depuis le début du XXème siècle, et devrait encore doubler d’ici trente ans.

Et par tête alors ? D’après l’étude, on consommerait en moyenne et par an 600 kg de nourriture auxquels s’ajoutent 1.5 tonne de nourriture pour le bétail, 2 tonnes de matière énergétique, et 8 autres de consommation très variée (voiture, bâtiment, ordinateur…).

Quant à savoir si ce boom extractif est passager – le temps de s’équiper en téléphone et en aéroports – l’étude précise que les pays de l’OCDE, soit 20% de la population mondiale, représentent 38% de cette consommation. C’est donc bien le mode de vie occidental, vers lequel convergent de plus de plus de pays, qui tire ce modèle, ce qui laisse présager que la situation n’est pas franchement en phase d’atterrissage.

D’ailleurs, en comparant ce qui est prélevé chaque année et ce qui est rejeté, on obtient la matière stockée, soit près de 1000 milliards de tonnes dans le monde ; et ce capital de matière première augmente de 30 milliards de tonnes par an, soit 60 fois plus vite qu’en 1900.

Bref, au-delà du mélange de légumes, cet article questionne assez brutalement la viabilité de notre modèle de croissance extractiviste.

 

 

Les dernières actualités

29 novembre 2018

L’AOP Reblochon, un effet boeuf ?

Fièrement affichée sur les produits labellisés, l’Appellation d’Origine Protégée (AOP) fait le bonheur des amateurs. Mais à consommateur satisfait, producteur satisfait et demi ? Cette étude menée en Haute-Savoie par des étudiants de SupAgro Montpellier éclaire le cas particulier de […]

29 novembre 2018

Ça pousse ces petites bêtes

On connaissait le tour des vignobles de France, son tour des fromages, son tour des cathédrales … on a désormais son tour du nucléaire. Et pour ne pas se perdre, rien de mieux qu’une bonne carte.

29 novembre 2018

« Cours Forrest, cours ! »

C’est l’histoire d’une course. Une course où il ne faut surtout pas s’arrêter, ne serait-ce que pour préserver ses ressources. Une course sans ligne d’arrivée. Une course à perdre haleine. A suivre en direct live ici.